Un facétieux «goubelin morveux», réalisé par l'artisan normand Christian Jean

Tolkien, l’auteur du Seigneur des Anneaux et de Bilbo le Hobbit, dont l’adaptation au cinéma est sortie récemment, n’a pas inventé les gobelins. En Normandie, on connait les «goubelins» depuis des siècles. Farceurs comme des lutins, doués comme des elfes et plus petits que les nains de la mythologie scandinave, les goubelins sont souvent décrits comme les «esprits de la maison». C’est Orderic Vital, un moine anglo-normand du début du XIIe siècle, qui parla le premier des goubelins en latinIl raconte que saint Taurin, évêque d’Evreux, chassa du temps un goubelin et que celui-ci se réfugia en ville. «Le peuple l'appelle goubelin, écrit Orderic Vital, et il affirme que le pouvoir de saint Taurin l'a empêché jusqu'ici de faire le moindre mal aux humains». Il faut dire que la plupart des goubelins ne sont pas bien méchants. Il est espiègle et prend toutes sortes de formes pendant le jour : un chien un lapin, un chat... Un historien normand du XIXe siècle atteste la croyance dans le goubelin en Normandie encore à cette époque. Quand il est un cheval, on appelait parfois le goubelin "cheval Bayard" : "C'est un véritable animal diabolique qui se complaît à jouer mille attrapes. Il s'en va, tout sellé et bridé, au devant de quelque pauvre paysan rompu de la fatigue d'une longue route, et qui regagne péniblement son logis. Quelquefois , tenté par la bonne apparence de la monture, le crédule voyageur se hasarde à enfourcher le soi-disant cheval ; c'est alors une agilité de pirouettes, de sauts et de soubresauts, de caracoles, de pétarades à mettre aux abois le meilleur écuyer ! Encore n'a-t-on pas la chance de quitter à volonté cette maudite monture : il faut, bon gré mal gré, attendre que le gobelin juge à propos de terminer la plaisanterie, et de se débarrasser lui-même de son cavalier ; ce qu'il fait en le jetant lestement au milieu d'une mare ou d'un fossé plein d'eau bourbeuse". S’il vous arrivait d’apercevoir un goubelin près de chez vous, voici un conseil pour s’attirer ses bonnes grâces. Tenez toujours un repas friand à sa disposition, car il est très exigeant sur la qualité du lait et sur l'assaisonnement des gâteaux...