S'écarter des sentiers balisés pour découvrir des pans méconnus de notre patrimoine : traditions maritimes, chemins creux, légendes oubliées, trésors cachés, personnalités d’exception...

Articles tagués "1939-1945"
6 juin 1944 : les Canadiens contre les blindés allemands de Colomby-sur-Thaon

6 juin 1944 : les Canadiens contre les blindés allemands de Colomby-sur-Thaon

Ce fut la toute première rencontre entre des soldats canadiens et des unités blindées allemandes. La bataille de Colomby-sur-Thaon, près de Caen, fut un moment décisif de la Libération de la France.
"Attention sniper !" : Les tireurs d'élite allemands du Jour J

« Attention sniper ! » : Les tireurs d’élite allemands du Jour J

Seuls ou en petits groupes, les snipers allemands terrifient. Ces tireurs embusqués ont contribué à ralentir l’avancée alliée le 6 juin.
Juin 1944. La libération (presque) éclair de Ver-sur-Mer

Juin 1944. La libération (presque) éclair de Ver-sur-Mer

Les Britanniques qui ont débarqué à Gold Beach avaient la lourde tâche de libérer Bayeux et de dégager le plus rapidement possible une zone de dix kilomètres, couvrant Arromanches où devait être construit l’un des deux gigantesques ports artificiels alliés.
Les « Russes » du Jour-J sur Gold Beach

Les « Russes » du Jour-J sur Gold Beach

Le 6 juin 1944, les Américains et les Britanniques doivent faire face aux Allemands... Mais pas seulement ! En effet, il y avait aussi les Osttruppen, ces soldats d'origine Ukrainienne, Kazakhe, Georgienne ou encore Cosaque qui apportèrent leur secours au Mur de l’Atlantique ! Retour sur ces hommes méconnus qui participèrent à des moments...
Il y a 70 ans, les Britanniques créent un périphérique à Bayeux

Il y a 70 ans, les Britanniques créent un périphérique à Bayeux

Le vétéran Roy Young a raconté à la BBC son passage à Bayeux en juin 1944. Il décrit la construction du "By Pass", par lequel ont transité des milliers de camions militaires britanniques.
Bayeux, première ville libérée de France ?

Bayeux, première ville libérée de France ?

La phrase est sans cesse répétée dans les manuels et dans les discours. Et pourtant, Bayeux n'est pas la première ville libérée en 1944.