C'est en ce mois d'octobre qu'il faudrait parcourir la Lande de Lessay ! "Graînd coumm' la mé", telle que Louis Beuve la voit en cet extrait de son long poème «Romance». L’écrivain symboliste Remy de Gourmont y lira un véritable "chef d'oeuvre en patois". Les «goublins» de ce poème sont des farfadets, des lutins malicieux probablement issus de la mythologie scandinave. " Romance ", tiré du recueil La graind-Lande de Lessay

L'Boun Guieu t'a byi'n minse à ta pièche

Lainde, paôsae là coumme un mû,

Pour partagi l'pays qui prêche

D'laveisinag' de cheux du sû !

Reine des fâes, au dû visage,

Rein' des goublins que nou r'doutait,

Ch' est tei qui gard' les vûl'z'usages,

D'z'houmm' du Nord ès biaôd de droguet,

Ô ma bell' laind', graînd coumm' la mé,

Ô ma Graînd-Lainde de Lessay !