Les ancêtres du créateur de Mickey, Donald, Picsou et Pluto sont-ils partis d’Isigny ? C’est ce qu’affirme l’un des biographes américains de Walt Disney.

Marc Eliot explique que les Disney descendent « d’une lignée de croisés » qui auraient embarqué aux côtés de Guillaume le Conquérant, en 1066. Dans son livre La Face cachée du prince d’Hollywood, Marc Eliot parle d’un certain Jean-Christophe d’Isigny, paysan qui se serait installé en Angleterre et dont le nom, anglicisé, aurait fondé la lignée des Disney. Outre le fait que le prénom Jean-Christophe sonne peu médiéval, il n’est pas fait mention de ce personnage dans la liste des compagnons de Guillaume. Mais la théorie du biographe américain de Walt Disney n’est pas si farfelue.

Selon Madeleine Hubert, historienne d’Isigny, l’histoire remonte bien à l’époque du Conquérant. Elle renvoie aux seigneurs du Bessin, les Suhard. Une charte du roi d’Angleterre et duc de Normandie Henri II, écrite au XIIe siècle, rapporte que Hugues Suhard, « gardien et maître du port d’Isigny », a pris le nom de Hugues d’Isigny, que porteront ensuite tous ses descendants. Des Suhard avaient suivi Guillaume en Angleterre. Installés là-bas, beaucoup décidèrent de ne pas rentrer en Normandie. Au fil des années, leur nom s’anglicisa. En 1150, le fief de Norton, au centre de l’Angleterre, appartenait à un certain William de Ysini. On trouve aussi un Norton Is’ny dans une charte de 1331. C’est ce Norton là qui devînt par la suite Norton Disney. Plusieurs siècles plus tard, vers 1830, un lointain descendant de Norton, Elias Disney, quitte son Irlande natale pour le Nouveau Monde.

C’est là que son arrière-petit-fils, Walter Elias Disney, dit Walt, deviendra le plus célèbre artiste producteur de films de tous les temps. Enfant, Walt Disney connaissait cette histoire normande. Son père Élias l’avait notée dans un petit livre familial. Pourtant, seul le neveu de Walt, Roy Disney, est revenu sur la terre de ses ancêtres, dans les années 1990. L’Américain s’est-il senti comme chez lui ? Mystère. La souris Mickey apprécierait-elle le fromage au lait cru ?

Les paysages de Blanche-Neige (1937) et le chalet des Nains sont inspirés de l’iconographie européenne. Les forêts suédoises et anglaises ont été particulièrement étudiées.