jpeg brebeuf

C’est au missionnaire normand Jean de Brébeuf qu’on attribue la composition du chant de Noël Jesous ahatonnia, Jésus est né.

Ce chant écrit en langue huronne (wendat), fut composé vers 1641. Considéré comme le plus ancien chant de Noël canadien, il fait encore aujourd’hui partie des classiques de la musique sacrée du pays. L’air aurait été emprunté à la chanson du XVIe siècle Une Jeune Pucelle.

Merci à l’Ensemble Claude-Gervaise qui nous a aimablement autorisé à mettre ce morceau en ligne. Cette interprétation est jouée sur des instruments anciens.

En voici les paroles (en huron puis en français) :

Ehstehn yayau deh tsaun we yisus ahattonnia
O na wateh wado:kwi nonnwa ‘ndasqua entai
ehnau sherskwa trivota nonnwa ‘ndi yaun rashata
Iesus Ahattonnia, Ahattonnia, Iesus Ahattonnia

Ayoki onki hm-ashe eran yayeh raunnaun
yauntaun kanntatya hm-deh ‘ndyaun sehnsatoa ronnyaun
Waria1 hnawakweh tond Yosehf sataunn haronnyaun
Iesus Ahattonnia, Ahattonnia, Iesus Ahattonnia

Asheh kaunnta horraskwa deh ha tirri gwames
Tishyaun ayau ha’ndeh ta aun hwa ashya a ha trreh
aundata:kwa Tishyaun yayaun yaun n-dehta
Iesus Ahattonnia, Ahattonnia, Iesus Ahattonnia

Dau yishyeh sta atyaun errdautau ‘ndi Yisus
avwa tateh dn-deh Tishyaun stanshi teya wennyau
aha yaunna torrehntehn yataun katsyaun skehnn
Iesus Ahattonnia, Ahattonnia, Iesus Ahattonnia

Eyeh kwata tehnaunnte aheh kwashyehn ayehn
kiyeh kwanaun aukwayaun dehtsaun we ‘ndeh adeh
tarrya diskwann aunkwe yishyehr eya ke naun sta
Iesus Ahattonnia, Ahattonnia, Iesus Ahattonnia

__________________________

« Chrétiens, prenez courage,
Jésus Sauveur est né!
Du malin les ouvrages
À jamais sont ruinés.
Quand il chante merveille,
À ces troublants appas
Ne prêtez plus l’oreille:
Jésus est né: In excelsis gloria!

Oyez cette nouvelle,
Dont un ange est porteur!
Oyez! âmes fidèles,
Et dilatez vos cœurs.
La Vierge dans l’étable
Entoure de ses bras
L’Enfant-Dieu adorable.
Jésus est né: In excelsis gloria!

Voici que trois Rois Mages,
Perdus en Orient,
Déchiffrent ce message
Écrit au firmament :
L’Astre nouveau les hante.
Ils la suivront la-bas,
Cette étoile marchante:
Jésus est né: In excelsis gloria!

Jésus leur met en tête
Que l’Étoile en la nuit
Qui jamais ne s’arrête
Les conduira vers Lui.
Dans la nuit radieuse
En route ils sont déjà,
Ils vont l’âme joyeuse.
Jésus est né: In excelsis gloria!

Pour l’Enfant qui repose
Dans un petit berceau,
Humblement ils déposent
Hommages et cadeaux.
Comme eux, l’âme ravie,
Chrétiens, suivons ses pas,
Son amour nous convie.
Jésus est né: In excelsis gloria! »

LIRE AUSSI :
> Jésus et les Indiens : un missionnaire normand chez les Hurons