Trop de manuels scolaires et trop de dépliants touristiques décrivent aujourd’hui encore Bayeux comme la « première ville libérée de France ». Il y a là une erreur historique qu’il est grand temps de corriger.

La Corse tient une place importante dans l’histoire de la Résistance et de la Libération. C’est en effet le premier territoire libéré, par ses habitants, par des soldats français, avec l’intervention  limitée de forces anglo-américaines. Dès le 9 septembre 1943, les maquisards corses déclenchèrent l’insurrection contre l’occupant. Le général Giraud, basé à Alger, ravitaillaient les résistants en armes et munitions, tout en préparant un débarquement de troupes françaises et marocaines sur l’île.

Début octobre 1943, soit presque un an avant le débarquement de Normandie, la Corse était entièrement libérée de la domination allemande et devenait, selon les mots de Giraud, « le plus magnifique porte-avions à proximité des côtes de Provence ».

Les hommes de la Compagnie Scamaroni, tenant des drapeaux français et anglais, le 18 juillet 1944. © Keystone

Le 8 octobre 1943, le général de Gaulle se rend dans la capitale corse et déclare : « Nous devons sur le champ tirer la leçon de la page d’histoire que vient d’écrire la Corse française. La Corse a la fortune et l’honneur d’être le premier morceau libéré de la France. Ce qu’elle a fait éclater de ses sentiments et de sa volonté, à la lumière de sa libération, démontre que ce sont les sentiments et la volonté de la Nation tout entière ».

Et Bayeux dans tout ça ? Elle n’est ni la première ville française libérée, ni la première ville libérée de France métropolitaine, la Corse faisant partie intégrante du territoire métropolitain. Bayeux reste cependant la première ville libérée de France continentale.

D’où vient cette imprécision historique ? Mystère. Toujours est-il que les combattants normands de l’époque surent rendre hommage à leurs camarades ajacciens, à l’image des résistants FFI de Caen qui prirent le nom de Fred Scamaroni, héros et martyr de la Résistance corse.